Guerre de l'info : au cœur de la machine russe

Un film de Paul Moreira
Première diffusion mardi 13 mars à 20h50 sur ARTE

« Les coulisses de l’enquête russe » lien vers le blog de Paul Moreira

 

Guerre de l’info : au cœur de la machine russe

Nous vivons au milieu d’une guerre mondiale. Sans blindés, ni canons. La Russie se sent menacée à ses portes. Elle cherche à affaiblir, à fracturer l’Europe et les Etats Unis par une impitoyable guerre de la perception, bien plus importante que la vraie guerre. Une guerre qu’ils sont loin d’avoir gagné. La Russophobie est massive. Et ils sont frappés par les sanctions.

Pour mener cette guerre, la Russie a bâti une machine d’influence. Ce film enquête nous emmène à l’intérieur de la machine, à la rencontre de Trolls, d’hommes d’influence, de réseaux médiatiques et de banquiers discrets… Des réseaux parfois très discrets et qu’il est difficile de relier au Kremlin.

– Apportez nous les preuves, clame Poutine, devant Macron et un parterre de journalistes à Versailles, en juin 2017.

C’est précisément à cela que s’attelle cette enquête.

Dans cette nouvelle armée, il y a une partie visible et une partie secrète.

L’arme principale du Kremlin, deux médias globaux : la télévision Russia Today et le site internet Sputnik. Ils inondent la planète d’un mélange de propagande habile et d’information alternative. Nous avons eu accès à leur directrice, Margarita Simonian.  En dépit des déclarations de neutralité et non ingérence martelées par Vladimir Poutine, nous montrons comment ils sont devenus un média de combat en faveur de Marine Le Pen au cours de la campagne électorale française.

Le Front National a été un enjeu fondamental pour les Russes.

Il y a aussi des combattants moins visibles.

Les Trolls. Nous avons enquêté en profondeur sur le plus mystérieux et le plus puissant des trolls russes : Konstantin Rykov. La manipulation à travers des réseaux sociaux est devenu une spécialité russe. Pour des sommes relativement modestes, grâce à des trolls professionnels travaillant dans des fabriques à trolls, les russes ont envahi facebook et twitter de fake news. Celles ci ont été massivement lues pendant la campagne électorale pour Trump. Une campagne à laquelle Rykov a pris partie activement. Puis qu’il a reporté ses efforts pour faire vaincre Marine Le Pen. Rykov est la figure du nouvel agent d’influence russe, hacker, hipster, ayant fait fortune dans le porno sur internet, il est secrètement en contact avec le Kremlin pour tenter d’instrumentaliser le Front National.

Un ancien dirigeant de haut niveau du Front National, Aymeric Chauprade, parle de tentative de « prise de contrôle » du Front National par le Kremlin afin que celui ci défende ses intérêts. On découvre ainsi l’existence de deux réunions secrètes entre Marine Le Pen et Poutine. Réunions qui se tiennent au même moment où sont débloqués deux prêts majeurs de banques russes pour le Front National. L’homme qui a négocié ces prêts pour le Front National parle : Jean Luc Schaffhauser admet que Vladimir Poutine était au courant et qu’il n’a pas « opposé son véto ».

Le Front National n’a pas été le seul parti nationaliste anti européen ayant été traité par les Russes. Un oligarque ultra conservateur, Konstantin Malofeev raconte comment il a soutenu financièrement certains mouvements comme la Manif pour Tous, contre le mariage gay. Nous révélons aussi qu’il a tenté de créer un réseau d’extrême-droite entre la France, l’Autriche et l’Allemagne. Alexandre Gauland, leader de l’AfD, reconnait avoir accepté l’une de ses invitations et rencontré un conseiller de Poutine. Ce film enquête apporte des preuves et des témoignages sur une guerre dont les combattants ont appris à soigneusement effacer leurs traces.

Bande annonce Arte