La face cachée du cacao

un film de Paul Moreira
Jeudi 10 janvier sur Farnce 2 et Samedi 21 septembre 2019 et en multidifusion sur Public Sénat

Au coeur des forêts protégées de Cote d’Ivoire, des enfants venus du Burkina Faso voisin, poussés par la faim et la sécheresse, travaillent gratuitement contre de la nourriture : machettes tranchantes, lourdes charges, épandage de glyphosate sans protection… Au bout de plusieurs années d´esclavage, ils peuvent espérer recevoir une parcelle à cultiver pour eux-mêmes. Ces plantations illégales dont ils sont prisonniers continuent de grignoter la forêt primaire déjà réduite à peau de chagrin. 90% de la forêt primaire a disparu sous les assauts de planteurs désespérés dont les revenus ne permettent pas de survivre. Esclavage, déforestation massive, intraçable, ce cacao criminel entre sans difficulté dans le circuit commercial légal et certifié pour se retrouver dans les rayons de nos supermarchés.

Le marché du chocolat pèse 100 milliards d´euros chaque année. Les industriels s´étaient engagés, en 2001, à éradiquer le travail des enfants dans les champs de cacao et à préserver la forêt. Pourtant, près de 20 ans plus tard, rien n’a changé en Côte d´Ivoire, premier producteur mondial.

 

Une coproduction Premières Lignes, Public Sénat avec la participation de France Télévisions et du CNC.