Les semences de la révolte

Une enquête de Linda Bendali

Impossible d’y échapper. Aujourd’hui, qu’ils soient bio ou pas, presque tous les fruits et légumes que vous achetez, sont calibrés comme des produits industriels. Pour cela, les multinationales ont mis au point des semences totalement standardisées. Résultat, la productivité s’est envolée mais les fruits et légumes ont perdu une grande partie de leurs nutriments.

La tomate est l’un des fruits qui a subi en un demi-siècle la plus grosse chute de nutriments, un quart de son calcium et plus de la moitié de ses vitamines en moins.

Les semences à l’origine des fruits et légumes que nous consommons, sont désormais la propriété d’une poignée de géants mondiaux comme le Français Limagrain qui pèse plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un business mondialisé où la graine se vend plus chère que l’or.

C’est notamment en Inde que les multinationales font produire leurs graines. Des femmes et des enfants triment pour une poignée de roupies.

Perte de nutriments, privatisation du vivant, Linda Bendali vous révèle le grand hold-up des industriels sur nos fruits et légumes.